mardi 2 décembre 2008

LA METHODE BERNADETTE

LA METHODE BERNADETTE
de Laurent Bruel / Les Soeurs Bernadettes (Editions Matière)
Voici un livre littéralement époustouflant, qui devrait aussi bien intéresser les amateurs de bédé, de montage cinématographique que les férus d'histoire et de théologie. A l'origine (dans les années 30), il y a ce groupe de soeurs vivant dans un petit village industriel des Vosges ayant mis au point une méthode de cathéchisme d'un genre particulier. Basé sur l'apprentissage par l'image et sur le phénomène de persistance rétinienne, elles vont produire durant une trentaine d'années des milliers d'images prosélytes, silhouettes noires sur fond blanc, théâtre d'ombres chinoises vouées à lutter contre la modernisation et «l'art matérialiste, cubiste et communiste ». Au coeur du dispositif, l'Abbé Bogard, qui décide du programme iconographique. Diffusée durant près de 30 ans dans plus de 80 pays, cette méthode connaitra son heure de gloire au milieu du siècle dernier avant d'être interdite en 1967 par l'église elle-même, qui la jugeait trop radicale.

Aquis dans leur intégralité par le musée Nicéphore Niepce en 2005, ces images font aujourd'hui leur réapparition dans un drôle de livre nommé La Méthode Bernadette. Ayant à sa disposition un nombre considérable d'images, Laurent Bruel, directeur des éditions Matière s'est demandé par quel bout prendre ces images. Comment les reproduire sans altérer ou dénaturer leur sens ? Comment garder ces images intactes tout en leur faisant raconter quelque chose ? En outre, l'histoire même de la Méthode Bernadette à travers ses propres images.
La réponse s'est trouvée dans un prodigieux travail de montage "façon bande dessinée", où les images montées entre elles, adoublées d'une légende, racontent avec la distance nécessaire et le maximum de neutralité possible ce petit bout d'histoire. Le plus étonnant dans la lecture de ce livre est de découvrir à quel point les Soeurs Bernadette, en cherchant à lutter contre la modernité, étaient parvenues à produire des images d'une stupéfiante "modernité anti-moderne". En refermant ce livre, une question reste posée : Les Soeurs Bernadettes ont-elles étées modernes malgré elles, ou bien avaient-elles compris la modernité au point de parvenir à se battre avec ses propres armes ? Les textes théoriques qui ouvrent et qui referment ce livre restent malgré eux paradoxalement silencieux face à cette aporie. (FT)
(Chronique parue dans le supplément culturel du quotidien
suisse LE COURRIER du 22/23 novembre 2008)

4 commentaires:

filo a dit…

fascinant!

Olivier a dit…

Alors là fab...
Je suis bien feinté !
Je ne connaissais pas du tout ce truc, qui à l'air vraiment cool en plus... visuellement parlant hein... après le message...
P'tain, dire que c'est un gringos mexicain qui m'apprend la culture des vosges...
honte à oim ;)
xxx,
Olli.

FABIEN * BLACK CAT BONES a dit…

Le message.... Disons que l'intelligence de l'ouvrage c'est de ne pas prendre parti (meme si comme me le disait Laurent Bruel : "On est pas les éditions MATIERE pour rien, on est pas du coté spirituel"). C'est ce qui m'a plu dans ce livre.

Si le livre avait été réalisé d'un point de vue anti-clérical, ca m'aurais vraiment saoulé. La, c'est au lecteur de se faire sa propre opinion.

Poupi a dit…

Bravo pour cette trouvaille.

Je vais me précipiter sur ce bouquin.

PS : Notre site pourrait t'intéresser (www.popcards.fr). Si tu trouves le temps de passer y faire un tour ...

Meri