dimanche 30 mars 2008

ETRANGE FESTIVAL : CLOTURE EN BEAUTE

Suite et fin de la 1ère édition de L'ETRANGE FESTIVAL LYON.
Au programme : les deux derniers films de la thématique "Corruptio" (MAIS NE NOUS DELIVREZ PAS DU MAL de Joël séria et LA LAME INFERNALE de Massimo Dallamano) et deux invités de luxe : JOEL SERIA, venus nous présenter son 1er film, 38 ans après, et JEAN ROLLIN, venu accompagné de sa femme et de son dernier film, LA NUIT DES HORLOGES.


Pola "Black Cat Bones" / Jean Rollin et sa femme /
Julien "LUFF" / Nico "Zone Bis" & Laurent Lopéré

Joël Séria & Jean Rollin

Rencontre Joël Séria & le public


Rencontre Jean Rollin & le public

La soirée de clôture s'est achevée sur une longue rencontre entre JEAN ROLLIN et le public, qui a visiblement très apprécié son dernier effort (très peu de gens venus "rire bêtement du dernier Rollin" comme nous le redoutions, ambiance solennelle, au final).
C'est une très grande satisfaction pour nous car au moment de programmer LA NUIT DES HORLOGES, il était quasiment impossible de prévoir la façon dont le film allait être reçu, la façon dont il allait être perçu et le nombre de personnes qu'il allait bien pouvoir attirer.
Le plaisir a donc été total de découvrir que JEAN ROLLIN avait toujours un public sur Lyon (une salle au trois-quart pleine), et qui plus est, qui s'était renouvelé, vu la moyenne d'âge de l'audience.

Jamais avare d'anecdotes et de parole, JEAN ROLLIN s'est longuement exprimé sur son rapport au 7ème art, à la naïveté de son cinéma, à son imaginaire, au cinéma d'horreur d'aujourd'hui avec une sincérité déroutante et un sens très aigu de l'auto dérision.
Une façon très drôle mais aussi très émouvante de clore cette très intense 1ère édition.

- Et à par ça, vous remettez ça l'an prochain
- Un peu mon neveu !

1 commentaire:

Vladkergan a dit…

Merci pour cette soirée riche en enseignement. Une fois de plus, Jean Rollin aura su démontrer qu'il ne suffit pas de crouler sous des tonnes de subventions pour réaliser des films intéressants, personnels et esthétiques à la fois.

J'ai d'ailleurs fait une chronique du film La Nuit des horloges sur mon blog vampirique : http://blog.vampirisme.com/vampire/?266-rollin-jean-la-nuit-des-horloges-2007